2018

ANITA ROCHEDY

Übersetzung de Paolo Cognetti, Le otto montagne: Les huit montagnes

Stock, 2017

Jurybegründung:
Le roman de Paolo Cognetti, Les huit montagnes, mêle deux ressorts narratifs, celui de la filiation et celui de l’amitié dans le décor et l’immensité vide des montagnes. Cette histoire de solitude et d’amitié est en effet habitée par la tension de la haute montagne, celle qui est austère, indifférente et parfois hostile. La traductrice a brillamment réussi à rendre l’effet de miroir entre le dépouillement de l’écriture et la splendeur acérée de la montagne. L’éblouissante simplicité de l’italien d’origine est parfaitement respectée dans la traduction, parsemée de termes qu’Anita Rochedy a choisi de ne pas traduire, partant du principe que ces mots – ainsi de la baita, le chalet d’alpage – seront presque instinctivement compris par le lecteur, grâce à la fidélité de la traduction au contexte et à l’esprit du roman. Au fur et à mesure que l’histoire évolue vers sa fin inéluctable, la langue évolue vers le dépouillement des hautes altitudes, s’en fait le reflet, de plus en plus simple, primordiale, mais remplie de la densité du granit, pour se terminer dans la Baita, comme un retour aux sources. Et la solitude de chaque instant, à peine rompue par l’amitié et la filiation, est aussi simple et évidente que le paysage pierreux et austère de la montagne : « Personne ne peut s’occuper des autres. S’occuper de soi-même, c’est déjà toute une affaire ».

En cours de traduction dans 33 langues, ce roman a reçu, en France, le Prix Médicis étranger. En Italie, il a été distingué par le Prix Strega et le Prix Strega Jeunesse. La traduction française de ce roman n’avait, en revanche, encore remporté aucun prix.

Anita Rochedy vit à Bienne. https://anitarochedy.wordpress.com/